Le Lycée Shoraï est un établissement scolaire pour les êtres surnaturels, un refuge contre les humains. Mais une menace pèse...
Qui que vous soyez, vous aurez votre rôle à jouer...

Déconseillé aux moins de 16 ans ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1er EVENT DU FORUM : N'oubliez pas, participants, de répondre à l'évent ! ♥

Partagez | 
 

 » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zachary E. Alexander
▽ Dragon Originel ▽
Professeur de Théâtre/Art Dramatique

avatar


Messages : 170
Points RPG : 4240
Date d'inscription : 21/08/2016
Age joueur : 23




MessageSujet: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   24th Septembre 2016, 17:06


Tu m'as pris pour un bélier  ♥
❝ Dommage je suis un dragon ! ❞

Zachary Ezechiel Alexander • Professeur au lycée Shorai après y avoir lui-même suivit un cursus exemplaire. Zachary s'autorise une petite promenade dans les ruelles. C'est un être mystérieux qui sait jouer n'importe quelle émotion, difficile de réellement le surprendre.

Renseignements sur Zachary • Il est fatigué, il s'autorise une balade nocturne, ayant envie de posséder le ciel de sa forme originelle, mais il reste humain. Il est vêtu d'une chemise blanche, une veste de costume sur l'épaule qu'il tient avec nonchalance, un pantalon de la même matière que la chemise, par son besoin de se transformer, l'énergie de son Maa peut presque être ressentit, quand on est vraiment proche de lui, on est presque oppressé par son aura.






Lyana Firas • Assez distante, elle a besoin d'un peu d'espace et n'aime pas être approchée, mais dans le fond c'est quelqu'un de généreux.


❝ Laisse-moi raconter ❞

La nuit s'annoncera fraîche.
Je clos les paupières un instant avant de les rouvrir pour admirer le couché de soleil depuis mon appartement alors mêlées à l'orange du ciel les étoiles apparaissaient une à une, comme des petites paillettes sur la voûte astrale. Je tenais ma tasse de café, la chaleur émanant du récipient était fort agréable, je posais une main sur ma sphère de Maa qui pulsait à l'unisson avec mes cœurs. La chaleur émanant de l'énergie magique accumulée était très agréable sous ma peau.

Le noir du ciel m'engloutit.
L'opale de mes yeux se perd dans les étoiles alors que les dernières lueurs orangées serpentent dans le ciel obscur. Le violet s'éteint aussi, jusqu'à devenir complètement noir, la voûte astrale à revêtu sa plus belle tenue. Les yeux mi-clos j'hésite à sortir pour me transformer et aller sillonner le ciel de ma splendeur reptilienne. Dans le fond je me sens un peu sans identité, sans passé et sans avenir, je suis un professeur, mais en réalité, je ne sais pas vraiment ce que je fais ici. Du moins, dans cette dimension, en dehors de ça je sais ce que je fais, je me cache et je suis un bélier aux yeux de mes élèves, qui espèrent un jour me voir me transformer en celui-ci, un rire frais s'échappe de ma gorge alors que rentre à l'intérieur, fermant la porte-fenêtre derrière moi.

Après avoir fermé le verrou.
En route, j'aime me balader dans les ruelles la nuit, toute la vie est si calme, comme si le temps c'était arrêté pendant quelques secondes. Un petit chien te rappelles Ashko, le chien qu'on m'avait confié, que je lavais dévoré en quelques bouchées alors que j'étais un dragon, un sourire presque sadique orna un instant mon visage, après tout, cette petite chose fragile ne faisait que pleurer et réclamer des caresses, je déteste caresser les corniauds. Quand bien même ils m'appartiennent officiellement, je ne supporte pas les bestioles, plus jamais elle ne m'a offert de chien d'ailleurs, ah ha, elle était si mignonne la gamine. Veiller sur moi hein, un nouveau rire s'échappa de mes lèvres, cette femme était une belle blague.

Zachary • Ah ciel, cesses donc de m'appeler ainsi, je ne peux pas venir caresser tes étoiles et sentir les doux feux de la voûte astrale sur mon corps, nous devrons chacun nous contenter de notre intérêt l'un pour l'autre mon ami.

Parler au ciel.
Cela n'était pas commun de parler ainsi avec le firmament, beaucoup me prendront pour un fou, mais je suis seul dans ces ruelles, du moins, aucune odeur récente n'a attisé ma curiosité. Bien évidemment, le monde fait tout pour me contredire car au moment même où je pense cela, une odeur féminine emplit mes narines, mes sens de dragons s'éveillent et goûtent l'odeur pour déterminer le plus de choses, néanmoins dans mon esprit c'était mitigé, partagé, l'odeur qu'elle laissait derrière elle était spéciale, une odeur de dragon et de magie, c'est une fusion odorante impossible à moins qu'il y ait ici deux personnes au lieu d'une seule. Je me mord la lèvre inférieure et me décide à m'enfoncer dans les ombres en quête de la demoiselle à l'odeur conflictuelle.



© Halloween


—————————

La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol.



I eat u in lightsalmon

[center]Elen Williams & Vaness Nileass & Lucifer D. WaterLaw
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   24th Septembre 2016, 18:22

La tombée de la nuit était proche, la jeune demoiselle ne savait pas réellement ce qu’elle allait faire, dormir ? Ou lire ? Bien que le sentiment de solitude n’existât pas à ses yeux, le fait de voir des gens se parler, rire ensemble… Enfin… Elle commença à comprendre ce que cela signifiait, mais loin de là la gène. Lyana ne voulait absolument pas qu’on l’approche, n’appréciant pas ça, honnêtement, elle avait peur. Mais de quoi pouvait-elle avoir peur ? Que l’on découvre son œil droit. Cet œil de dragon, peut être sera-t-elle considérée comme un monstre si l’on venait à le découvrir, c’était cette pensée qui la traversa. Bizarrement, cela l’effraya sur l’instant, secouant légèrement la tête afin d’observer le ciel, voir la couleur oranger disparaître peu à peu, le crépuscule laissant place à la nuit quasiment. Le fait qu’elle ne soit pas en pyjama lui donna alors l’idée d’aller faire un tour, mais où irait-elle ? Partout et nul part, vagabonder afin de mieux connaître les lieux. Peut-être même goûté à des choses dont elle n’eut pas le droit au paravent. Tant de boissons lui faisaient envie, si seulement elle pouvait se le permettre ! Réfléchissant un court instant notre Lyana fit son choix.

Vêtu d’un t-shirt noir et d’une veste de la même couleur, elle était en un jean simple avec des converses, vêtu comme ça elle était sûre de ne pas attirer l’attention, mais encore moins attirer les inconnus mal intentionnés.Vêtu d’un t-shirt noir et d’une veste de la même couleur, elle était en un jean simple avec des converses, vêtu comme ça elle était sûre de ne pas attirer l’attention, mais encore moins attirer les inconnus mal intentionnés. Sortant de sa chambre, elle n’oublia pas de fermer à clé et se dépêcha de sortir de l’établissement. Honnêtement, elle ne savait pas du tout s'il lui était autorisé de sortir ainsi la nuit, mais qu’importe pour Lyana, son envie de découvrir les alentours était forte, de plus cela pourrait sûrement la rassurer, elle qui ne connaissait personne et qui ne voulait pas être approchée, visiter les alentours serait un peu réconfortant. Certes, la demoiselle se montra être un cas particulier, dans le fond, elle n’était peut-être pas la seule comme ça ? Vaguant alors dans les rues, cherchant à faire ses repères, Lyana se perdit très rapidement, mais à un point… Enfin d’un soupir, elle se laissa s’adosser à un mur, posant une main sur son cache œil, devait-elle le retirer tout de suite ? Non, elle observa de droite à gauche si quelqu’un était dans les parages, il n’y avait personne. Ce fut discrètement qu’elle leva son cache œil, cherchant du regard après de l’énergie pour se repérer, ce qu’elle perçut fut le vide… Elle remit des lors son cache œil soupirant, il fallait dire à cette heure-ci personne n’userait de magie dans le coin. D’un soupir, elle vint à reprendre son chemin, du moins le chemin qu’elle croyait être le bon. Ne regardant réellement pas où elle allait, notre douce sorcière se retrouva des lors dans une impasse, se sentant un peu bête, elle ne dit sur le coup rien.

Ce fut en voulant se tourner, qu’elle percuta alors quelqu’un, elle observa juste les pieds de la personne, se sentant mal à l’aise, elle n’osa rien dire, pas un mot, pas un bruit, complètement perdue, dans le fond peut importe qui cela pouvait être. Elle allait essayer de contourner de manière à se faire, oublier et essayer de retrouver son chemin, seule...
Revenir en haut Aller en bas
Zachary E. Alexander
▽ Dragon Originel ▽
Professeur de Théâtre/Art Dramatique

avatar


Messages : 170
Points RPG : 4240
Date d'inscription : 21/08/2016
Age joueur : 23




MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   24th Septembre 2016, 22:44


Tu m'as pris pour un bélier  ♥
❝ Dommage je suis un dragon ! ❞

Zachary Ezechiel Alexander • Professeur au lycée Shorai après y avoir lui-même suivit un cursus exemplaire. Zachary s'autorise une petite promenade dans les ruelles. C'est un être mystérieux qui sait jouer n'importe quelle émotion, difficile de réellement le surprendre.

Renseignements sur Zachary • Il est fatigué, il s'autorise une balade nocturne, ayant envie de posséder le ciel de sa forme originelle, mais il reste humain. Il est vêtu d'une chemise blanche, une veste de costume sur l'épaule qu'il tient avec nonchalance, un pantalon de la même matière que la chemise, par son besoin de se transformer, l'énergie de son Maa peut presque être ressentit, quand on est vraiment proche de lui, on est presque oppressé par son aura.






Lyana Firas • Assez distante, elle a besoin d'un peu d'espace et n'aime pas être approchée, mais dans le fond c'est quelqu'un de généreux.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Deux ombres dans les rues.
Je marchais de manière millimétrée, la traquant, prédateur dans l'âme. Son odeur magique était entêtante, l'odeur draconique mêlée était dérangeante, aurait-elle partagé son Maa avec celui d'un dragon ? Serait-elle marquée par un dragon qui la posséderait ? Tant de questions s'imposaient dans ma tête, me brûlant la langue, je me fondais dans les ombres, suivant la trace odorante, bien vite le bruit posé de ses pas me parvins. Je reste caché dans le noir, à l'abris de la lumière des feux de la voûte astrale.

Trouvée.
Je la remarquais à l'angle du rue, sa chevelure brune virevoltant derrière elle, du moins la pénombre me confirmait seulement que ses cheveux n'étaient pas blonds. Je m'approchais à pas feutrés, avançant comme dansant avec les ombres, elle pressait le pas, et l'odeur de la peur emplissait l'air, j'en déduis qu'elle avait un soucis, me fuyait-elle parce qu'elle m'a entendu ? J'arquais un sourcil, impossible, aussi alors qu'elle se retrouvait dans une impasse, elle s'arrêta un moment, aussi, toujours sans un bruit je m'approchais d'elle.

Elle ne savait pas.
Que j'étais là derrière elle car alors qu'elle pivotait pour faire son premier pas à rebrousse chemin, elle heurta mon torse, grimaçant légèrement à cause de ma sphère de Maa légèrement suscitée par ce contact brusque. Elle baissait la tête fixant mes pieds voulant certainement s'esquiver. Aussi de ma voix suave, caressant l'air de quelques mots je lui laissais une pas de distance tout en bloquant néanmoins le passage. Elle ne se défilerait pas, elle est bien trop spéciale à l'odeur pour que je puisse la laisser passer.

Zachary • Que fait une si jeune demoiselle au dehors par une nuit si fraîche. J'ai sentit ta peur, quel est le problème.

Parler de manière douce.
Dans le seul but de la mettre en confiance, la rassurer sur mes intentions, j'étais loin d'être mauvais de nature, disons que j'avais un caractère de dragon quelque part ? Je saisis une de mes cornes semblables à celles des béliers de ma main gauche, avant de faire glisser mes doigts dans ma chevelure blonde pâle. Mes iris opalines posé sur la petite brune, je la dominais aisément de ma hauteur, évidemment, j'étais fait pour ça. Je lui offrais un sourire simple, jouant la carte de l'homme agréable et sympathique, bien que je ne sois prêt à me retourner contre elle si elle manifestait qu'elle qu'agressivité que ce soit où qu'elle esquissait le moindre geste en direction de mon Maa.




© Halloween


—————————

La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol.



I eat u in lightsalmon

[center]Elen Williams & Vaness Nileass & Lucifer D. WaterLaw
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   25th Septembre 2016, 19:11

Fuir… C’est tout ce qu’elle voulut faire sur l’instant, partir en espérant que l’individu ne vienne lui bloquer le chemin, si seulement elle pouvait se téléporter en un claquement de doigts. Hors ce n’était pas à sa portée, Lyana ne disait rien, observant juste le sol. Pourquoi l’étranger vint à l’empêcher de partir ? Les questions qui s’immiscèrent dans sa tête furent nombreuses, était-ce un de ses types détraqués ? Peut-être. Si cela en était le cas, elle se défendrait quitte même à en venir jusqu’à la mort de son opposant ou la sienne. Si seulement elle pouvait réussir à rester assez calme pour se concentrer… La peur la tenait, elle était entre les griffes de cette dernière, ne sachant pas réellement quoi faire, ni même comment agir. C’était… Terrifiant pour elle, de plus elle sentait comme une pression entre autres, cela la mettait déjà mal à l’aise, comment dire… Tout ce qu’elle voulait désormais fut simple, rentrer ! Se cacher… Déjà qu’elle avait du mal avec les gens de son âge, alors avec d’autres personnes, ce n’était que des plus difficiles. Réfléchir correctement ne lui était pas vraiment possible, en fait, elle n’y parvenait pas, n’ayant pas le courage même de redresser la tête pour observer son interlocuteur. Qu’avait-elle fait ? Rien… Alors pourquoi venir pour lui parler, certes, elle était une jeune demoiselle, certes, il faisait nuit ! Plusieurs possibilités de réponses à ses questions, mais elle saisit dans sa tête au vu des paroles de l’homme, qu’il devait jouer un peu avec elle, chose qu’au fond, elle ne sembla pas apprécier, toujours le regard vers le sol, elle recula, se laissant se coller au mur de l’impasse.

« Laissez-moi... »

Elle ne voulait pas pour autant se défendre, mais cette situation lui rappela de mauvais souvenirs, des choses qu’elle aurait aimée ne pas se rappeler, les souvenirs surgissant, elle posa ses deux au niveau de son coeur, comme si elle souffrait énormément. Devait-elle attendre encore un peu ou pouvait-elle se permettre de tenter quelque chose ? Qu’importe, redressant légèrement la tête son regard était froid, son expression resta neutre malgré cette peur qu’elle chercha à dissimuler, c’était pour elle très difficile de parler à quelqu’un de base, même en cour, elle savait que ça gênerait, hors… Cela n’avait aucune importance tant que l’on ne s’acharne pas sur elle. Secouant légèrement la tête, ce fut là qu’elle décida de croiser le regard de l’homme à qui elle avait affaire, cherchant dans le fond à prendre son courage à deux mains surtout, Lyana ne voulant pas revivre les souffrances passées, ne savait réellement pas comment réagir, avoir peur été la seule chose qu’elle avait apprise avec le temps.


« Les gens ont le droit d’être libres… Laissez-moi maintenant ! »


Libre, c’était la sensation que tous pouvaient penser avoir alors qu’au fond, elle-même se sentait prisonnière d’elle-même, essayant de ne plus trembler, elle resta contre le mur, essayant de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary E. Alexander
▽ Dragon Originel ▽
Professeur de Théâtre/Art Dramatique

avatar


Messages : 170
Points RPG : 4240
Date d'inscription : 21/08/2016
Age joueur : 23




MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   3rd Octobre 2016, 21:42


Tu m'as pris pour un bélier  ♥
❝ Dommage je suis un dragon ! ❞

Zachary Ezechiel Alexander • Professeur au lycée Shorai après y avoir lui-même suivit un cursus exemplaire. Zachary s'autorise une petite promenade dans les ruelles. C'est un être mystérieux qui sait jouer n'importe quelle émotion, difficile de réellement le surprendre.

Renseignements sur Zachary • Il est fatigué, il s'autorise une balade nocturne, ayant envie de posséder le ciel de sa forme originelle, mais il reste humain. Il est vêtu d'une chemise blanche, une veste de costume sur l'épaule qu'il tient avec nonchalance, un pantalon de la même matière que la chemise, par son besoin de se transformer, l'énergie de son Maa peut presque être ressentit, quand on est vraiment proche de lui, on est presque oppressé par son aura.






Lyana Firas • Assez distante, elle a besoin d'un peu d'espace et n'aime pas être approchée, mais dans le fond c'est quelqu'un de généreux.


❝ Laisse-moi raconter ❞

Sa peur emplissait l'air.
J'avalais l'air doucement, mon rythme cardiaque placide, je fixais avec intensité la brune. Son odeur était enivrante, elle me ferait presque tourner la tête par sa simple présence, comme une simple humaine posséder la même fragrance qu'une dragonne... Je frémis lorsqu'elle recule, est-ce que je lui faisais peur. Je réfléchissais alors que si ma queue avait été apparente elle aurait remué placidement l'air faisant se mouvoir ses poils rouges, hors, à l'heure actuelle j'étais dans ma forme la plus humaine possible. Mon Maa émettait une légère lueur sous ma chemise, signe que tout mon esprit convergeait vers le sien, la curiosité était forte, mes questions me brûlaient toujours les lèvres, mais son état de frayeur m'empêchais de les poser.

Rassurant.
Je tendis doucement ma main vers elle, un simple geste, sans aucune animosité, mais.. Au lieu de la prendre elle porta ses mains au creux de sa poitrine, je fronçais les sourcils, interdit. Je ne l'avais pas touchée.. Serait-ce mon Maa qui était trop entêtant à ce moment précis ? Je frémis, non, elle ne devait même pas savoir qu'un être contenant un tel condensé d'énergie se tenait en face d'elle. Plus que tout je voulais la rassurer, je voulais juste l'aider par qu'elle cri au loup.

Une nouvelle tirade.
Effrayée, c'était si déstabilisant d'effrayer comme ça dans sa forme vulnérable, au point que cela en devenait ironique. Encore j'aurais fendu le ciel de mes grandes ailes plumeuses et j'aurais atterrit dans la rue principale avant de la surplomber de ma grosse tête qui faisait deux fois sa taille, je veux bien qu'elle soit effrayée, mais là, je ne suis qu'un humain ridicule. J'ai presque envie de faire ma apparaître ma crinière et ma queue rien que pour lui donner une raison d'avoir peur. Je secouais la tête, ce n'était pas mon but premier, je voulais pouvoir la calmer et lui poser les questions qui me brûlaient les lèvres, pas la faire détaler.

Zachary • Je ne veux pas te causer le moindre tord, cesses donc d'avoir peur de moi, et ne fais pas celle qui n'a peur de rien. Ce genre de chose fonctionne pas avec moi. Je souhaite simplement t'aider.

Avec une voix douce.
Ma voix était agréable, mes mots prononcés d'une manière si suave que cela en devenait presque rabaissant pour la demoiselle. Seulement, si il fallait que je parle aussi doucement qu'à un dragonneau je le ferais, sans hésiter. Je gardais mes yeux rivés sur elle, la bouche sèche, c'était malaisant de parler ainsi à une parfaite inconnue, comme si c'était une enfant, j'étais sûr que je l'avais croisée quelque part, où, aucune simple idée. Avec tout ces élèves qui défilent dans mes cours sans y porter un intérêt notable, je ne voyais point l'intérêt de m'attarder sur la tête de chacun et chacune d'entre eux.

Un bruit émanant de la rue.
Un bruit feutré me força à tourner la tête, avant de pivoter sur moi-même, plaçant une main devant la jeune femme, comme si mon bras seul, suffirait à la protéger. Tout mes sens me criaient danger, pour elle, mais j'étais incapable de déterminer la source du problème, ni la source du bruit, j'engageais un pas vers la supposée provenance du bruit par simple curiosité.



© Halloween


—————————

La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol.



I eat u in lightsalmon

[center]Elen Williams & Vaness Nileass & Lucifer D. WaterLaw
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   4th Octobre 2016, 10:53

Dominée par cette peur en continue, Lyana n’osait toujours pas croiser le regard de la personne lui faisant face, pourquoi ? Elle n’avait confiance en personne et pour elle chaque être était un danger potentiel. Pourtant, elle savait qu’elle devait faire des efforts, chose qui pour l’instant ne lui était pas possible, la demoiselle cherchait toujours une raison pour s’en aller. Même si ce n’était pas la solution, c’était la fuite qu’elle envisageait toujours ! Dans la tête de la demoiselle à ce moment-là, c’était le simple fait d’avoir pitié d’elle que les pensées venaient. Si seulement l’on pouvait avoir un minimum de pitié envers elle et la laisser enfin partir. Ce serait si génial, si merveilleux, hors la personne en face d’elle sembla vouloir percer cette peur, pourquoi ?

La main de l’homme se tendit vers la demoiselle, il se voulait rassurant, ce qui dans la tête de Lyana fit tilt, elle observa cette main tendu, un battement de son coeur fut plus fort dû à la surprise, c’était rare de voir des gens s’attarder en fait, généralement, elle avait le droit à des râles ou encore insultes puis laissée de côté… Cela lui avait toujours convenu, mais là un homme qui faisait les efforts de vouloir la rassurer, bien que même s'il y avait un but dans le fond, l’effort était plaisant, c’était la première fois qu’elle ressentit une chose dans le genre ! Le vieux lui avait bien dit que des gens pourraient venir en son aide, mais jamais elle n’y avait cru, oui jamais. Que devait-elle faire désormais, alors qu’elle allait tendre sa main vers la sienne, ce fut d’une grande hésitation qu’elle vint à venir le faire, l’homme face à elle déclara quelque chose, rien qu’au son de sa voix, l’on pouvait y entendre la vérité, pouvait-il réellement exister des gens qui voulaient son aide ? Apparemment oui.

Avant qu’elle ne puisse atteindre la main de son interlocuteur, ce dernier sembla entendre quelque chose, la demoiselle n’avait pas prêté attention à ce qui l’entourait. Pivotant et mettant une main devant elle, son interlocuteur sembla sentir le danger, sinon il n’aurait pas réagi ainsi, qu’est-ce qui pouvait se passer des lors ? L’homme se dirigea des lors vers la provenance du bruit qu’il avait du entendre, il sembla ne pas être effrayé, Lyana redressa le regard vers se dernier, elle était toujours effrayée, un bruit de plus sembla ne pas la rassurer non plus, comme si l’on tapait dans une poubelle avec quelque chose, ce fut même à ce moment-là qu’un homme à l’allure bien mastoc se mit à courir vers l’interlocuteur de la demoiselle, le mastoc avait une barre d’acier et tenta un coup horizontal vers Zachary.


Le Mastoc : « Laisse-moi cette gamine et t’auras rien de grave ! »

Voilà ce que le mastoc hurla, ce qui mit très mal à l’aise la demoiselle qui se laissa tomber à genoux, les larmes aux yeux ne sachant pas comment réagir, un murmure provenant d’elle ne pouvait être entendu que par une fine oreille.

Lyana : « Sauvez moi… »
Revenir en haut Aller en bas
Zachary E. Alexander
▽ Dragon Originel ▽
Professeur de Théâtre/Art Dramatique

avatar


Messages : 170
Points RPG : 4240
Date d'inscription : 21/08/2016
Age joueur : 23




MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   5th Octobre 2016, 05:11


Tu m'as pris pour un bélier  ♥
❝ Dommage je suis un dragon ! ❞

Zachary Ezechiel Alexander • Professeur au lycée Shorai après y avoir lui-même suivit un cursus exemplaire. Zachary s'autorise une petite promenade dans les ruelles. C'est un être mystérieux qui sait jouer n'importe quelle émotion, difficile de réellement le surprendre.

Renseignements sur Zachary • Il est fatigué, il s'autorise une balade nocturne, ayant envie de posséder le ciel de sa forme originelle, mais il reste humain. Il est vêtu d'une chemise blanche, une veste de costume sur l'épaule qu'il tient avec nonchalance, un pantalon de la même matière que la chemise, par son besoin de se transformer, l'énergie de son Maa peut presque être ressentit, quand on est vraiment proche de lui, on est presque oppressé par son aura.






Lyana Firas • Assez distante, elle a besoin d'un peu d'espace et n'aime pas être approchée, mais dans le fond c'est quelqu'un de généreux.


❝ Laisse-moi raconter ❞

L'alcool empestait.
J'avalais à sec, en face de moi un homme, un sacré gaillard muni d'une barre de fer, mon corps résistera sans aucun mal au moindre choc, néanmoins, il ne fallait surtout pas que ma sphère de Maa soit touchée. Je me mordis la lèvre et agitais ma main dans l'air, une chaîne se matérialisant à mon poignet tandis que mes griffes opalines apparaissaient aux bouts de chacun de mes doigts et que de mes lèvres dépassaient mes crocs immaculés, mon visage était à présent à demi-dragon, mes cornes ayant pris de l'ampleur tandis que la lumière violine, semblable à celle de mon Maa matérialisait ma queue.

Majestueux, presque hors de l'humain.
J'émis un grondement tout en plaçant ma queue comme pour couvrir la distance avec laquelle je ne pouvais faire barrage de mon corps. J'ouvris grand ma chemise, libérant de la matière alors que ma crinière de poils rouges glissait dans mon dos et teintait une partie de mes cheveux. Ce n'était que le premier stade de la transformation, mais déjà le changement était impressionnant. Bien que l'homme alcoolisé ne pouvait apprécier le spectacle qu'il avait sous les yeux tant sa vue devait être trouble. Je pris une puissante impulsion et me jetais en avant à la rencontre de l'homme, avant de murmurer d'une voix si profonde qu'elle semblait de venir tout côtés à la fois.

Zachary • Je ne crois pas t'avoir donné un quelconque accord. Je ne crois pas non plus que tu mérites ma pitié et ma clémence. Le jugement rendu par la lumière des cieux libérera ton âme. Ainsi cette jeune femme sera préservée de ta perversion et ta maladresse.

Avec un mouvement souple.
Ma voix résonnait dans la ruelle ricochant sur les murs, je tendis ma main vers la barre en fer avant de refermer une prise solide, mes griffes d’opale crissèrent légèrement sur celle-ci. Je raffermis ma prise, je contenais sa force sans y mettre une véritable parcelle de la mienne, mon Maa émanait d'une lumière plus en plus présente, l'énergie présente dans la sphère s'agitait comme un tourbillon de comètes traversant la voie lactée.

Je pivotais avec volupté.
Mon agilité ne pouvait plus être contestée après une telle action. L'homme bedonnant fut emporté par son poids, allant s'écraser face contre terre. Ma queue s'agita d'un coup, fouettant l'air pour se remettre derrière moi avec un doux mouvement de balancier. Je jetais la barre de fer au loin. Le morceau de métal ricochant sur le sol. L'humain ne se relevant pas, je me redirigeais vers la petite brune. Les yeux légèrement inquiets, ma sphère de Maa éclairant son visage d'une lueur violette, je repris doucement, en m'accroupissant pour être moins imposant alors que ma longue queue effectuais toujours un mouvement de balancier perpétuel maintenant mon équilibre :

Zachary • Tout va bien, je ne laisserais pas un abruti de son genre s'en prendre à une frêle jeune femme, cela irait à l'encontre de mes devoirs eux-mêmes.

Gardant une faible distance.
Je n'empiétais pas sur son espace vital de peur de la déranger ou même de l'effrayer. Seulement un bruit soft mouvement me fit faire volte face juste à temps, j'épuisais mon Maa en restant à demi transformé, il fallait que je règle ça. Et rapidement. Alors qu'il se jetait sur moi à mains nues, je l'interceptais avec force, mes cheveux se soulevant face à l'air déplacé. Je plaçais ma queue devant l’œil visible de la jeune fille, je fis exploser une balle de lumière entre nos mains, aveuglé l'homme tomba à la renverse, et avec un air animal je m'avançais.

Je tendais mes doigts griffus.
Je me préparais à réciter le serment de la vie et de la mort avant de mettre fin aux jours de l'homme bedonnant. Néanmoins une hésitation me prenait, allait-on encore me qualifier de monstre avec un nom de rue affilié à ça ? Je grinçais des dents et relâchais la tension de mon Maa, me contentant d'assommer le malotru en écartant son corps dans un coin. Je refermais ma chemise alors que tout ce qui faisait de moi un dragon disparaissait, de toute façon, sans une transformation complète, il est impossible de déterminer quel est mon animal totem.

Je me retournais.
Le regard un peu vide, détaché, je me retournais vers la jeune femme avant de m'asseoir en tailleur en l'observant, alors que j'achevais de refermer ma chemise immaculée où ma sphère de Maa émettait encore une lueur par dessus le blanc du tissus, comme une pulsation. Je restais face à elle, l'observant avec intensité bien que les bruits présents dans la rue créaient quelques doutes dans ton esprit, était-elle une entité aimant ? Une femelle dragon attirant tout les mâles des environs. Lorsque cette pensée traversa mon esprit je détournais la tête, je l'avais protégé comme si elle était mienne, c'était horriblement gênant en réalité. Elle était une parfaite inconnue dont la fragrance m'enivrait autant qu'elle me tétanisait. Et si c'était tout bonnement une tueuse de dragon ? Je serrais les dents pour rester souriant, je savais à la perfection jouer un rôle, aussi, je balayais mes doutes en attendant sa réaction.



© Halloween



[ Je pensais faire une mise à mort, mais, je me suis dit qu'on allait pouvoir s'en servir un petit peu, ne serait-ce qu'un post de plus :3 ]

—————————

La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol.



I eat u in lightsalmon

[center]Elen Williams & Vaness Nileass & Lucifer D. WaterLaw
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Zachary E. Alexander
▽ Dragon Originel ▽
Professeur de Théâtre/Art Dramatique

avatar


Messages : 170
Points RPG : 4240
Date d'inscription : 21/08/2016
Age joueur : 23




MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   13th Novembre 2016, 08:51

» Je me permet un léger up pour rappeler que ce rp existe et attend une réponse «

—————————

La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol.



I eat u in lightsalmon

[center]Elen Williams & Vaness Nileass & Lucifer D. WaterLaw
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Shura A. Tsukiyomie
FONDATRICE
♚ Gardienne au Lycée Shorai ♚

avatar


Messages : 1279
Points RPG : 7519
Date d'inscription : 22/07/2016
Age joueur : 20

Localisation : Shimai




MessageSujet: Re: » Your houses are just some toys for me. [#Lyana]   25th Janvier 2017, 11:41

J'archive ce rp, le partenaire n'étant plus sur le forum.

—————————

Paroles en #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-shorai.forumactif.org
 
» Your houses are just some toys for me. [#Lyana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hot Toys True Type
» Mes Art toys
» Mes Iwakos, Art-Toys & co...
» Hasbro et integrity toys : nouvelles poupées 2012 !!!!
» TRES bonnes affaires chez TOYS R US !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Shorai  :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: