Le Lycée Shoraï est un établissement scolaire pour les êtres surnaturels, un refuge contre les humains. Mais une menace pèse...
Qui que vous soyez, vous aurez votre rôle à jouer...

Déconseillé aux moins de 16 ans ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1er EVENT DU FORUM : N'oubliez pas, participants, de répondre à l'évent ! ♥

Partagez | 
 

 Tell me pretty lies, even if it's fake [ X KU ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaness Nileass
Civile
~ Armurière à SourceLame ~

avatar


Messages : 46
Points RPG : 1720
Date d'inscription : 27/03/2017
Age joueur : 23

Localisation : Au cœur d'une grotte souterraine




MessageSujet: Tell me pretty lies, even if it's fake [ X KU ]   30th Mars 2017, 01:31


   

       

       
Tell me pretty lies, even if it's fake

       
With Kieran Umbra

       

           


Le temps.
Voilà deux siècles qu'elle eu été transformée en glaçon vivant. La petite femme enfermée dans le sablier luisait d'une étrange magie noire. Ses grands yeux bleus ouverts fixaient le lointain. Comme si ses yeux pouvaient voir quelque chose qui n'est pas possible d'observer autrement. La peau sombre, irréelle de la vipère est constellée de cristaux de glace mais intact. Elle ne possède pas d’engelures dues au froid malgré ses deux siècles dans ma glace. Ses vêtements n'ont pas été abîmés non plus, elle est parfaite, comme une poupée parfaitement conservée dans une vitrine de glace que seul le regard aurait touché.

Depuis maintenant quelques mois.
Le pouvoir sombre qui émane du sablier s'est intensifié noircissant l'intérieur de la caverne de glace. Toute la glace autrefois si blanche et si pure semble maintenant atteinte d'un mal dangereux provenant de la petite femme aux cheveux bleutés. Cette petite femme, la prisonnière. C'est moi. Telle la belle aux bois dormants j'attends mon sauveur, ma clé de sortie pour enfin fuir cet horrible endroit. Je vois tout. Et pourtant malgré que je vois tout. Je ne peux rien faire. Lorsque cet être magique s'est approché j'ai cru qu'enfin j'allais être libérée. Seulement il a fini par abandonner et j'ai eu beau crier, aucun son n'a franchit la barrière de mes lèvres. Et c'est après des mois que mes larmes coulent enfin. Non je ne ressens rien. C'est mon corps qui a décidé que la glace proviendra aussi de mes yeux. Et les petits cristaux glissent et roulent le long de mes joues glissant sur ma peau sombre.

Désespérée.
Je sens que le fait qu'un être magique se soit approché de ma prison et tenté de la brisé aurait semble-t-il tout déréglé. J'ai peur d'être sortie de mon état de sommeil de mort et de mourir une nouvelle fois, seulement, si je perds la vie ce coup-ci, je ne pense pas qu'il y aura de troisième chance. J'ai peur de mourir étouffée par le manque d'oxygène. Mon cœur bats plus vite. Il bat si fort que cela me vrille le crâne. Je panique et mon corps commence à avoir la possibilité de se mouvoir. Mes poumons se gonflent d'air et se vident de manière saccadée. Je me redresse et tape contre le cristal. Essayant en vain de briser cette prison. La glace fond et devient eau, la faible portion de liquide glacé lèche mes mollets et le froid me dévore. La glace sur les parois fond et au lieu que ce soit des petits glaçons, mon souffle vaporeux les fait fondre et des petites gouttes d'eau glaciale tombent sur mon visage.

Changement.
La panique laisse place à la résignation. Je clos les paupières alors que mon rythme cardiaque se calme. Je garde les yeux clos et lance un vînt appel à l'aide, ma voix ne franchissant pas ma barrière. Je m'affaisse contre la paroi alors que le pouvoir sombre du sablier pulse aussi vite que mon cœur, il commence à ralentir dangereusement. Je préfère partir en m'endormant qu'en étant réveillée et en étouffant comme un vulgaire animal. Doucement mes sens se troublent. Comme un vide ambiant. Lorsque j'ouvre les yeux un court instant ma vue est floue puis devient sombre. Je ne suis plus capable de me mouvoir.

Dernières pensées ?
Mon corps ne répond plus, tout ce en quoi mon peuple avait cru finalement n'était que foutaises, la faim me tiraillait le ventre, j'avais soif aussi, j'aurais aimé tendre la main et m'abreuver de l'eau au fond du sablier. J'ai attendu deux millénaires ce soit disant dieu sombre, et il n'est pas venu ouvrir le sablier. Même l'ancienne, dernière enfant du peuple est maintenant décédée depuis des mois. Dans la caverne trône certainement l'odeur de la mort.

Un son.
Un bruit de pas résonne dans la glace alors que mon corps semble sans vie. Le pouvoir autour du sablier vient lécher le nouvel arrivant. Avant de pulser de manière enivrante avec le sien. Puis tout s'arrête soudainement le sablier battant faiblement au rythme de mon cœur qui abandonne la partie. Deux millénaires dans la glace pour mourir comme ça. Voilà une bien triste manière de partir. Je suis trempée alors que mon corps s'affaisse sur le côté rejoignant la petite quantité d'eau sombre qui à présent imbibe mes cheveux. Projetant le liquide sur la paroi lorsque ma masse percute la surface.


       

   

   




—————————

La lumière ne voit pas l'ombre. - Da Vinci


She talk in : #6C0041

Autres comptes : Zachary E. Alexander & Lucifer D. WaterLaw
Revenir en haut Aller en bas
L'Inconnue
Compte Fondateur
~ Maître du jeu ~

avatar


Messages : 28
Points RPG : 2085
Date d'inscription : 02/08/2016



MessageSujet: Re: Tell me pretty lies, even if it's fake [ X KU ]   19th Mai 2017, 14:07

Suite à la refonte du personnage, j'archive ce RP ~

—————————

COMPTE PNJ.
Ne pas contacter par MP.
Revenir en haut Aller en bas
 
Tell me pretty lies, even if it's fake [ X KU ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pretty Little Liars
» Qui est Cécile de Oliveira, l’avocat de Lies Hebbadj?
» Pretty Little Liars
» Pretty Little Love - Forum
» Rambo et Pretty woman en Alsacien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Shorai  :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: