Le Lycée Shoraï est un établissement scolaire pour les êtres surnaturels, un refuge contre les humains. Mais une menace pèse...
Qui que vous soyez, vous aurez votre rôle à jouer...

Déconseillé aux moins de 16 ans ♥
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
1er EVENT DU FORUM : N'oubliez pas, participants, de répondre à l'évent ! ♥

Partagez | 
 

 Des monstres, Des festivités et une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar





MessageSujet: Des monstres, Des festivités et une rencontre   22nd Août 2016, 18:28

Chapitre 1 : lever de rideau

« Day »


La cloche sonna, Quel tintement dérangeant...  Tintement annonciateur de la fin de ma première vraie journée d’étude que j’avais tant attendue. J’étais assise au milieu de la salle côté fenêtre, cela pour des raisons pratique. Dans mon dos, collées aux fenêtres, trois queues bleues et trois faux rouges se balançaient mollement. Les six avaient elle-même été ramollie pour ne pouvoir être considérée comme arme à l’intérieur de l’établissement. Bizarrement,  ça ne passait pas inaperçu auprès des autres élève.  Certain m’avais regardé avec crainte, d’autre avec amusement. Je n’utilisais pourtant aucune aura particulière. Agacée par ce son strident, l’une de mes queues claqua dans les airs. Le son fut en partit masqué par celui de la cloche qui résonnait toujours. Seulement, les camarades les plus proches me lancèrent une nouvelle fois un regard intrigué. Surement avaient-ils tous été intrigués par mon comportement agacé, moi qui avais suivi les cours avec le plus grand intérêt et dans un silence total. Les élèves de cette classe étaient tous d’étranges êtres que ce soit de forme ou d’esprit. On trouvait réellement de tout. Les loups et les vampires demeuraient néanmoins les races les plus présentes du lieu.  Mais juste en regardant à ma droite, je pouvais trouver une fille vraiment étrange.  Son corps difforme ne semblait même pas stable...  qu’est-ce que s’était que cette personne...  Leur mentalité apparaissait à mes yeux comme une véritable carte météorologique à cause du grand nombre de personnes présentes dans la salle. Des nuages jaunes, bleus, noirs, blancs ou encore rouges, cotonnaient la pièce de leur présence. Ça aurait pu faire une bonne attraction touristique si je n’étais pas la seule à voir cela. S’était vraiment fou le nombre d’émotions différentes que les gens pouvaient ressentir durant un cour. Assiduité, calme, flemme et autres. Puis il y avait ceux aux nuages noirs, les esprits torturés par de multiples émotions contradictoires et ceux aux nuages rouges attirés par l’amour, qui ne suivaient pas les cours du tout. Eh oui, à peine l’année avait commencé que déjà deux voisins de bureau était tombé sou le charme l’un de l’autre sans se l’être pour le moment avoué. Ce coup-ci, ce ne fut pas que grâce à mon don de vision des âmes que je le sus. Mon sang de succube le ressentait et avait fait vibrer une de mes queues durant tout le cour. Cependant, j’avais rapidement ignoré cette sensation très faible en journée.

La salle se vida alors peu à peu, et je dû me résoudre à en faire de même. Je me dirigeai alors rapidement en direction de la chambre où j’étais censé vivre en colocation mais dont je n’avais toujours pas trouvé de colocataire. J’y déposai mes affaires, puis changeai de tenues. Je devais visiter un peu les extérieurs du lycée aujourd’hui en plus de m’entrainer au maniement de mes faux. Ma magnifique tenue aux dentelles dû être troquée pour la tenue que je porterais cette nuit. Cela, juste pour que Nigth se sente à l’aise ce soir. Cette tenue se composait d’un haut assez serré noir dont j’attachais les boutons et je nouais le gros nœud rouge que Nigth affectionnait. Cependant, je gardais mes bas, il était juste couvert par une minijupe qui se raccrochait à mon haut. Rah, qu’est-ce que je détestais cette longueur ridicule...

Une foi habillée, je sortis alors dehors, quittait l’enceinte du lycée pour l’extérieur. Mes excroissances se mirent alors à durcir pour devenir de vraies armes. Ma démarche calme faisait onduler mon corps et mes six suivantes. J’arrivais alors à proximité de la ville pour monstre. Cependant, cet endroit devenant festif durant la nuit, je préférais ne pas m’y diriger n’aimant pas le bruit ni les fêtes. Je laisserais cela à Nigth pour quand elle prendra ma place. En longeant la ville, je tombai rapidement sur une forêt assez épaisse d’où se dégageait une étrange atmosphère. Une atmosphère lourde, froide et pesante. Enfin, rien de comparable à l’aura de mon maître ou encore celle que je pouvais adopter. Enfin, tout cela pour dire que s’était parfait pour moi, presque personne ne pourrait venir me déranger dans ce genre d’endroit. Lorsque je trouvai un lieu suffisamment dégagé, je décidai de m’installer en son centre. Mes yeux se fermèrent alors et mes six excroissances se mirent à flotter dans mon dos à différentes hauteurs. Je me concentrais alors sur les petits bruits qui couvraient la forêt. Que ce soit les feuilles d’arbres lentement bercées par le vent, les craquements de branches soumises au poids des oiseaux, ou encore les craquements des brindilles sur le sol.  Chaque petit bruit déclenchait automatiquement une de mes faux. Elle dessinait une pluie d’arcs de cercle rougeâtres, découpant feuilles et branches. Mes queues bleues elles se chargeaient de happer les morceaux de branches qui me tombaient dessus et des envoyaient au loin. Seulement, un bruit se profila alors droit devant moi. Le bruit se rapprochait en faisant bruisser les branches basses et petit arbustes. Une de mes queues bleues fondit alors dans cette direction. Ce qui sortit du buisson échappa à la mort de deux petits centimètres. Un marcassin qui passait s’était stoppé net effrayer par l’aura de faucheuse que je dégageais lorsque je me concentrais réellement. Je compris presque immédiatement qu’il s’agissait seulement d’un animal et réussi à stopper ma queue qui aurait dû l’embrocher, presque au dernier moment. Je n’éprouvais pas la moindre peur ou dégout à tuer des choses, seulement, je ne voyais pas l’utilité de tuer cette frêle créature. Cette dernière se sauva alors en courant. Mon entrainement repris alors, et bien que je sente que d’autres personnes parcouraient la forêt, je m’en fichais royalement. La nuit allait tomber dans une heure. Ou peut-être plus qui sait, puisque la cime des arbres dissimulait le ciel. Je devais terminer mon entrainement avant de laisser la place à Night


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shura A. Tsukiyomie
FONDATRICE
♚ Gardienne au Lycée Shorai ♚

avatar


Messages : 1279
Points RPG : 7519
Date d'inscription : 22/07/2016
Age joueur : 20

Localisation : Shimai




MessageSujet: Re: Des monstres, Des festivités et une rencontre   7th Octobre 2016, 19:16


RP archivé, le partenaire part du forum.

—————————

Paroles en #4682B4
Revenir en haut Aller en bas
http://lycee-shorai.forumactif.org
 
Des monstres, Des festivités et une rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 911 - 2011 Les festivités en Normandie.
» Les Monstres Marins
» programme des festivitées sur Carentan
» [Année 0002] Event 01 : La foire aux monstres
» P'tit Cousu, 1 La parade des monstres (Guy Bass)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Shorai  :: Rp's abandonnés-
Sauter vers: